Glossalgia

- hyperesthésie et paresthésie de la langue.

L'apparition est associée à des maladies chroniques des organes du tractus gastro-intestinal, à des changements hormonaux et à des changements dans la sphère psycho-émotionnelle. Il y a une irritation importante de la langue avec le bord pointu de la cavité carieuse, la racine de la dent, la prothèse, etc. il se Produit également comme une manifestation de l'allergie de contact aux matériaux d'étanchéité et de dentisterie. 

Depositphotos_8516148_s-2015.jpg

Symptômes de glossalgie


Sensations désagréables, sensation de brûlure, picotement, principalement dans la région de la pointe ou de la racine de la langue, plus souvent la moitié. Ces sensations dans la langue se produisent indépendamment du repas, généralement le soir. Souvent, la bouche sèche. Parfois, il y a une paresthésie des lèvres et d'autres parties de la muqueuse buccale et de la peau du visage. La maladie peut être accompagnée de carcinophobie.

Il n'y a pas de changements distincts dans la muqueuse de la langue. L'apparition de la maladie est souvent associée à une intervention dans la cavité buccale (extraction dentaire, obturations dentaires, prothèses dentaires, etc.). Parfois, les plaintes se produisent après que le patient a identifié des caractéristiques anatomiques de la langue. Lors de l'examen, des tests allergiques cutanés sont effectués avec une solution à 1% de chromate de potassium chez les porteurs de prothèses en acier, avec une solution à 1% de chlorure d'or en présence de prothèses en or.

Lors de l'utilisation de prothèses dentaires en plastique, il est nécessaire d'exclure la sensibilisation aux plastiques acryliques.

Depositphotos_11208262_s-2015.jpg

Traitement glossalgie


Strictement individualisé sur la base des données de l'examen du patient, souvent avec la participation d'un endocrinologue, d'un neurologue, d'un gynécologue et d'autres spécialistes. Une condition indispensable est l'élimination de tous les facteurs qui irritent la langue, l'élimination des allergènes de la cavité buccale sous la forme de prothèses dentaires et de plombages. Prescrire des médicaments qui améliorent la salivation (solution à 1% de Pilocarpine 4 à 5 gouttes 1 à 2 fois par jour), des médicaments psychotropes – andaxine, diazépam (seduxène), etc. Avec des sensations localisées-blocage répété de Novocaïne. Les vitamines BJ, B2, B12, A, PP, acide ascorbique sont utiles.

Méthodes physiothérapeutiques: courants modulés sinusoïdaux sur les nœuds sympathiques cervicaux, collier galvanique sur Scherbak.

Glossalgie pronostique

Généralement favorable.