Empyème pleural

Empyème pleural (pleurésie purulente, pyothorax) — une accumulation de pus dans la cavité pleurale avec une compression secondaire du tissu pulmonaire. Les empyèmes para - et métapneumoniques sont les plus fréquents.   

Voie directe de pénétration de l'infection: traumatisme pulmonaire, blessure à la paroi thoracique, rupture de l'œsophage (empyème post-traumatique), pneumonie, tuberculose, ABCÈS ou gangrène pulmonaire, Bronchectasie, résection pulmonaire, pneumothorax. 

Voie indirecte de pénétration de l'infection: ABCÈS sous-diaphragmal, pancréatite aiguë, ABCÈS du foie, inflammation des tissus mous et du cadre osseux de la paroi thoracique. 

Agents pathogènes: staphylocoques, pneumocoques, anaérobies facultatifs et obligatoires (Pseudomonas aeruginosa). 

À la suite de l'inflammation, il y a une hyperémie et une infiltration leucocytaire des feuilles pleurales, puis un dépôt de fibrine, qui se manifeste cliniquement par l'apparition de bruits de friction pleurale et de douleurs qui disparaissent avec l'accumulation continue de liquide dans la cavité pleurale. Peu à peu, les feuilles pleurales s'épaississent, des amarres se forment, contribuant à l'organisation de la cavité de l'empyème, unilatérale ou bilatérale, limitée ou totale, plus souvent située basale, moins souvent para - médiastinale. 

Complications. La perforation à l'intérieur avec la formation de ????????????????? de la fistule, du moins de l'extérieur, à travers les espaces intercostaux — est une collection de pus dans les tissus mous de la paroi thoracique (empyema necessitatis), ?????????????. 

Symptômes, évolution. Le tableau clinique est masqué par les symptômes de la pneumonie, de sorte qu'avec les empyèmes métapneumoniques, ses signes après un intervalle lumineux sont plus facilement reconnus qu'avec les empyèmes postpneumoniques, masqués par la pneumonie actuelle. Déterminer également le raccourcissement du son percuteur, la disparition des bruits respiratoires, le tremblement de la voix affaiblie. 

L'examen radiologique de la position debout révèle un assombrissement basal avec un niveau horizontal dans une infection putride ou une fistule bronchopneumothorax. 

La rougeur de la peau n'est observée que lorsque du pus sort de la cavité de l'empyème sous la peau. L'état général se détériore progressivement à la suite de la fièvre hyoïno-résorbtive apparue: faiblesse, perte d'appétit, perte de poids, température agitée, pouls fréquent, leucocytose élevée avec décalage vers la gauche, hypo - et dysprotéinémie.

Traitement. Déjà au début du traitement d'un patient avec une pneumonie compliquée par un épanchement pleural, il est nécessaire d'anticiper la possibilité de développer une pleurésie purulente, de sorte qu'une sélection rationnelle d'antibiotiques et un drainage opportun de la cavité pleurale sont nécessaires. La sélection des antibiotiques est effectuée en analysant les expectorations avec une coloration de Gram. Selon les résultats de la coloration, les antibiotiques appropriés sont choisis, dont l'application précoce contribue à la résorption de l'épanchement pleural. 

La décision de drainer la cavité pleurale est prise sur la base de l'évaluation du type de liquide reçu lors de la ponction pleurale. La présence de pus sert d'indication impérative pour le drainage au cours de l'aiguille de ponction à l'aide d'un Trocar, à travers la lumière duquel un tube de drainage est inséré, relié au système de Bulau. À travers le tube de drainage, la cavité de l'empyème est lavée avec des antiseptiques, suivie de l'administration d'une dose quotidienne d'antibiotiques. 

L'empyème pleural chez les personnes âgées et les personnes affaiblies par une pneumonie prolongée est particulièrement dangereux. 

Hospitalisation d'urgence dans le service de chirurgie, même en cas de suspicion d'empyème pleural.

Prévision avec un traitement opportun favorable.